Les différentes techniques pour bâtir une maison en bois

La maison en bois se trouve aujourd’hui au cœur de la tendance. Si vous aussi vous êtes tenté par la construction d’une maison en bois, sachez que plusieurs modes constructifs s’offrent à vous. Les maisons à ossature bois, en poteaux-poutres et en panneaux de bois massif se partagent l’essentiel du marché de la construction bois. Dans cet article, nous allons vous faire découvrir les particularités de chacune de ces techniques.

Ossature bois, une véritable tendance

L’ossature bois est incontestablement le système constructif le plus dominant du marché. Les raisons qui expliquent ce succès sont nombreuses. Tout d’abord, il y a le prix. En effet, il s’agit de la technique la moins chère. D’ailleurs quelques constructeurs proposent des maisons à coût maîtrisé ou une maison en bois massif prix, spécialement conçues pour les primo-accédants autour de 1.200 € le mètre carré. Techniquement l’ossature bois est bien adaptée à la préfabrication en atelier. À la clé une très grande précision dans l’assemblage en un temps record. En outre, ce genre de construction propose de nombreux avantages.

La maison en poteau-poutre pour de belles portées

Comme l’indique son nom, la maison en poteaux-poutres est basée sur des poteaux et des poutres de forte section. Ces derniers contribuent à l’esthétique et à la structure de la maison. De plus, ils vous offrent la possibilité de réaliser de très belles portées. Pour créer de grandes pièces ouvertes ou de très belles ouvertures sur l’extérieur, cette technique fait appel à des poteaux en bois de forte section espacés selon une trame précise d’un à plusieurs mètres. Les poteaux peuvent alors supporter les planchers hauts ou la toiture et transfèrent l’ensemble des charges aux fondations. Les murs extérieurs ne jouant pas de rôle porteur, toutes les options de remplissage sont possibles. L’espace entre les poteaux peut être comblé soit par des panneaux en ossature bois, de la maçonnerie ou de grandes baies vitrées… Ces dernières prennent d’ailleurs une importance architecturale essentielle. Elles apportent de la transparence et de la légèreté à la structure. Le mètre carré varie de 1.600 à plus de 2.000 € le mètre carré.  

Le CLT, véritable révolution dans l’univers de la construction

Rigide et performant, le CLT (Cross laminated timber ou Bois massif lamellé-croisé) associe parfaitement les qualités naturelles du bois massif à des performances techniques exceptionnelles. Ces panneaux massifs se caractérisent par plusieurs couches croisées à 90°, ce qui leur offre la garantie d’une grande stabilité dimensionnelle et d’une excellente résistance structurelle. Le CLT est souvent utilisé en plancher, mur et toiture, seul ou associé à d’autres matériaux (isolants) ou d’autres systèmes constructifs (ossature bois, poteau-poutre, béton, etc.). L’essence la plus courante est l’épicéa, mais d’autres résineux comme le douglas, le mélèze, le sapin ou le pin, et certains feuillus, comme le chêne ou le hêtre, peuvent également être utilisés. Certains panneaux associent deux essences, pour offrir une face plus noble côté visible. Le panneau massif est généralement laissé visible côté intérieur pour son aspect bois. Ces couches peuvent être assemblées entre elles soit par collage, soit par clouage ou encore par des tourillons.

Catégories Maison

Laisser un commentaire